Les ancêtres, l’esclavage, la Négritude et l’art africain dans une Maison : politique du patrimoine et altérité

Résumé : La Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme de Champagney, petite ville de Haute-Saône dans l'Est de la France, est née dans les années 1970 à la suite de la découverte dans les archives d'un extrait des cahiers de doléances de 1789 rédigé par des habitants de cette commune et demandant l'abolition de l'esclavage. Le qualificatif Négritude provient du parrainage que Léopold Sédar Senghor a voulu accorder à ce lieu, où la mise en valeur de ce « vu de Champagney » s'articule à une muséographie obsolète consacrée à l'histoire de l'esclavage des Noirs à laquelle est juxtaposée une collection d'« art africain ». Sur le fond de ce patrimoine commun, un ensemble de pratiques et de points de vue différenciés se détachent nettement. Comment s'articulent ces expériences diverses? Peut-on parler de patrimoine interculturel? Ou plutôt d'une situation d'interculturalité en ce qu'elle tient de l'approche d'une altérité subsumée sous le thème de la Négritude. Cette altérité s'y trouve à la fois redoublée par la question de l'esclavage et en même temps incluse dans une commune humanité, sur le registre moral des Droits de l'Homme et au nom de l'héritage du Vu de Champagney. Cette appréhension patrimoniale de l'altérité coexiste avec une volonté de traduire l'histoire de l'esclavage des Noirs pour en faire une ressource pour lutter contre les dominations et discriminations à l'uvre dans le monde contemporain, qui rentre elle-même en tension avec une mise en balance de ses propres souffrances sociales lorsque l'on est habitant ordinaire de Champagney au regard de la distance sociale qui peut être ressentie vis-à-vis des promoteurs de la Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme.
Type de document :
Article dans une revue
Alterstice: Revue internationale de la recherche interculturelle, 2015, Le patrimoine au défi de l'interculturalité : enjeux et nouvelles pratiques, 5 (2), pp.63-78. 〈https://www.journal.psy.ulaval.ca/ojs/index.php/ARIRI/article/view/Sevin_Alterstice5%282%29/pdf2〉. 〈10.7202/1036692ar〉
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01933134
Contributeur : Jean-Christophe Sevin <>
Soumis le : lundi 3 décembre 2018 - 15:44:12
Dernière modification le : jeudi 6 décembre 2018 - 01:51:50

Fichier

- 2015 Barbe & Sevin Article A...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

Collections

Citation

Noël Barbe, Jean-Christophe Sevin. Les ancêtres, l’esclavage, la Négritude et l’art africain dans une Maison : politique du patrimoine et altérité. Alterstice: Revue internationale de la recherche interculturelle, 2015, Le patrimoine au défi de l'interculturalité : enjeux et nouvelles pratiques, 5 (2), pp.63-78. 〈https://www.journal.psy.ulaval.ca/ojs/index.php/ARIRI/article/view/Sevin_Alterstice5%282%29/pdf2〉. 〈10.7202/1036692ar〉. 〈halshs-01933134〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

90

Téléchargements de fichiers

7